• Cgt carrefour

[LE CYNISME DE LA GRANDE DISTRIBUTION QUI ACCORDE DE MAIGRES RÉTRIBUTIONS]



Le patronat de la branche de la grande distribution s’était engagé, fin 2021, à rouvrir des négociations de salaires dès 2022. L’ouverture de ces négociations a débuté le 8 avril dernier.


Les négociations se sont ouvertes dans un contexte où le pouvoir d’achat des travailleurs est au centre de leurs préoccupations : les salaires sont tellement bas qu’ils sont constamment rattrapés par les hausses de SMIC et les conditions de travail sont de plus en plus déplorables.


La chambre patronale de la branche a proposé une augmentation des salaires de 3,3%, alors que l’inflation actuelle atteint les 4,5%.


Une proposition d’autant plus révoltante que, dans le même temps, l’un des grands dirigeants du secteur a, sans scrupules, doublé son salaire, augmentant son revenu fixe de 480 000 € à

825 000 €.


Alors que la grande distribution a dégagé énormément de bénéfices lors de la crise sanitaire et qu’elle a largement profité des faveurs de l’Etat, le patronat négocie en branche avec un mépris non dissimulé pour les travailleurs.


La Fédération CGT Commerce et Services dénonce cette attitude scandaleuse vis-à-vis des travailleurs et exige un SMIC à 2 000 euros et la revalorisation des autres rémunérations.


Contact presse

Elhadji NIANG Secrétaire fédéral Tél : 06 95 91 03 92